Fagnolle

Promenade à la découverte de l'ancienne terre souveraine de Fagnolle, un des plus beaux villages de Wallonie         

Bref historique …

Les plus anciens documents attestant l’existence de « Fagnolles » datent du 12e siècle. En 1146, la localité est citée comme un fief dépendant du comté de Hainaut, en 1186, comme une paroisse du même comté.  

Enclavé dans la Principauté de Liège depuis la fin du 11e siècle, « Fagnolles » reste attaché au Hainaut et acquiert ultérieurement le rang distingué de banneret¹ dudit comté. Ce titre de banneret est sans doute lié à la position stratégique occupée par cette enclave, excellent poste frontière entre le Hainaut et Liège, mais aussi, excellent poste de contrôle sur une voie naturelle de passage, commerciale et  d’invasion.

D’abord propriété d’une branche cadette des Rumigny Florennes dès le 13e siècle, la seigneurie échoue successivement aux familles d’Enghien au 14e siècle, de Werchin-Barbançon au 15e siècle (1441) et finalement, à celle de Ligne à la fin du 16e siècle (1590).

Terre franche depuis des temps immémoriaux, deux siècles de tractations sont nécessaires aux Princes de Ligne pour hisser la baronnie de « Fagnolles », une propriété foncière peu rentable,  en comté d’Empire, c’est-à-dire un Etat souverain membre du Cercle de Westphalie : le comté de Ligne, du nom de la maison mère. Ce statut d’ « Etat Souverain de Fagnolles », signé officiellement le 21 mars 1789 par l’empereur d’Autriche Joseph II,  prend fin prématurément en 1797 lorsque  l’Autriche abandonne les Pays-Bas ainsi que les pays d’Empire jusqu’au Rhin à la France qui annexe tous ces territoires.

En 1831, « Fagnolles » devient une localité du Royaume de Belgique.

Depuis 1976, Fagnolle, dont le « s » s’est effacé peu à peu après la première Guerre mondiale, est une section de l’Entité de Philippeville

Auteur : Patrick TOUSSAINT

Prix : 3,00 €.