PHIL CONDUCTEUR N°49 CLIMAT

Se souviendra-t-on de l’année 2014 comme étant la plus chaude jamais enregistrée ? C’est ce qu’ont déclaré les Nations Unies, en décembre dernier. Selon l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), quatorze des quinze années les plus chaudes jamais enregistrées ont eu lieu au 21ème siècle. L’OMM a déclaré que les températures moyennes à la surface des océans avaient atteint des records en 2014.

« Il n’y a pas de statu quo pour le réchauffement climatique » a déclaré le Secrétaire Général de l’OMM, Michel Jarraud. (1) « Ce qui est particulièrement inhabituel et alarmant cette année (en 2014, NDLR) ce sont les températures élevées à la surface des océans dans de vastes zones ».

 

On n’a jamais autant parlé de records. Tous concernés ? C’est une certitude. Nous nous proposons donc de tenter d’aborder cette problématique multi-facettes du réchauffement climatique qui, à défaut de mobiliser toute l’énergie de chacun d’entre nous, ne devrait néanmoins laisser personne de marbre.

Au préalable, nous nous poserons donc la question de savoir ce qu’est le réchauffement climatique. Et nous jetterons -pourquoi pas ?- d’emblée un pavé dans la mare. Oui ! En nous demandant si réchauffement climatique il y a. Qu’on le veuille ou non, le réchauffement climatique reste, à l’heure qu’il est, une thèse et non pas LA vérité absolue. Même s’il s’agit, bien évidemment, de la thèse qui monopolise toute l’attention. Et même si le principe de précaution reste sans doute l’option la plus raisonnable. Même si  l’hypothétique pertinence de l’antithèse ne nous dispense pas de nos devoirs de parcimanie à l’égard des ressources de la planète.

 

Et nous (Philippevillains) là-dedans ? En filigrane, le dossier pourrait être sous-tendu par la question suivante : notre commune est-elle oui ou non un bon élève dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Que fait-on de par chez nous pour y contribuer ? Tentative(s) de réponse.